Psychopraticien

Pourquoi consulter un psychopraticien ?

Il n’est pas évident pour tout le monde d’aller consulter un psychopraticien ou un psychologue lorsque quelque chose fonctionne mal dans la vie. Pour certain, « psychopraticien » sera la réponse toute trouvée, pour d’autres, cela demandera un temps de réflexion.

Néanmoins, le psychopraticien peut intervenir dans de nombreux domaines :

- Burn-out

- Gestion d’angoisse

- Dépression 

- Phobies

- …

 

En utilisant des techniques nombreuses et variées comme :

- L’hypnose

- La PNL

- La sophrologie

- La Gestalt

- L’art thérapie

- …

Il ne s’agit plus de traiter uniquement les pathologies lourdes, mais de se pencher sur tous les maux qui ralentissent notre route, sans hiérarchisation. Un psychothérapeute vous aidera à changer de vie, à gagner en confiance en soi, à surmonter un deuil ou encore débuter un travail sur votre développement personnel.

Le monde de la psychologie est vaste et ne se limite plus à la psychiatrie, la psychologie pure ou encore la psychanalyse. Il s’est étoffé au cours des dernières dizaines d’années, voyant éclore de « nouvelles approches telles que l’hypnose. Dans ce cas précis, c’est un hypnotiseur qui vous guidera lors d’une séance d’hypnose pour maigrir ou pour booster une estime de soi mise à mal, par exemple.

Comme souvent, on imagine que c’est quand on “va mal” que l’on fait le choix de consulter un psychopraticien et il faut avouer qu’il s’agit de la majorité des consultations. Mais, de plus en plus, la démarche prend des allures nouvelles et il n’est pas rare de rencontrer un psychothérapeute pour une meilleure connaissance de soi., pour changer d’orientation, pour profiter d’une simple relaxation guidée, etc.

Si chacun est différent, on retrouve, de façon récurrente, des sujets communs à beaucoup de monde. Fruits de l’éducation, d’un passé plus ancien ou d’un traumatisme, ces maux sont bien connus des psychopraticiens.

Observons-en quelques-uns.

Burnt-out et Psychopraticien :

photo representant un burn out

Mis en lumière depuis quelques dizaines d’années, le burn-out est une conséquence directe d’un mode de fonctionnement nocif, et pas uniquement au travail. Le burn-out générant angoisse, déprime, dépression va engendrer une perte d’estime, de confiance en soi. Voici un cas de déstructuration menant à une perte de repère totale et un isolement progressif menant à la solitude.  Le psychopraticien va guider la personne vers une prise de conscience et une reconquête de cette estime de soi. Les pratiques peuvent être diverses, selon la personne, ses préférences et son ressenti. De l’hypnose à la psychanalyse, elle trouvera un psychopraticien à sa mesure avec lequel elle travaillera en toute sérénité.

 

Divorce et psychopraticien :

De la même façon, lors d’un divorce ou un deuil, il n’est pas rare de voir s’inviter angoisse et dépression, bons compagnons du sentiment de perte. Gérer ces étapes de déprime parfois profonde, sans soutien, s’avère complexe, là encore, l’accompagnement par un psychopraticien prend tout son sens. Il vous donnera des outils pour appréhender cette situation de façon plus constructive, d’autres pour gérer des crises d’angoisse, par exemple, grâce à la relaxation. Une thérapie est souvent génératrice de changements inattendus, qui sans être au point de “changer de vie” amène à un développement personnel salvateur.

Changer de vie justement, qui n’en a pas rêvé ne serait-ce qu’un instant ? Le besoin (ou l’envie) de changer de vie peut être impérieux, mais, là encore, pas simple de savoir par où commencer. Surtout si phobies et peurs décident de ralentir le processus ! Pourquoi ne pas y mettre bon ordre en consultant un psychopraticien ? Vous pourrez “nettoyer” votre programme intérieur pour y remettre du sens et bien souvent de la conscience. Ce n’est pas un petit voyage que celui-là et peut-être faudra-t-il procéder par étape : commencer par consulter un hypnotiseur dans le cadre d’une hypnose pour maigrir et perdre ce poids qui vous handicape ; suivre une session d’art-thérapie pour recouvrer la confiance en soi et foi en votre créativité et enfin un autre psychologue qui vous permettra de calmer ou faire disparaître vos angoisses et vos phobies.

 

Problème de couple et psychopraticien :

photo representant un probleme de communication et psychopraticien

Le champ d’intervention des psychopraticiens et autres psychothérapeutes est vaste. Nous avons évoqué le divorce, mais avant d’en arriver là, une des solutions envisageables pour rééquilibrer une relation est la thérapie de couple. 

Les conflits répétés et les communications difficiles engendrent des angoisses, la perte de l’estime de soi (sœur de la perte de confiance en soi), parfois des dépressions et souvent un sentiment de solitude. 

Difficile, sans une aide extérieure, d’en démêler objectivement les fils. Le psychopraticien va travailler avec les protagonistes pour rétablir, dans un premier temps, une communication claire, pour sortir de l’impasse. Chacun devra sans doute, de son côté, envisager une approche plus personnelle afin de se découvrir soi pour mieux vivre avec l’autre. Développement personnel, art-thérapie, suivi individuel par un psychologue, hypnotiseur, psychothérapeute, autant de façon de se retrouver. Être soi est la base pour mener à bien une thérapie de couple en toute harmonie. C’est en quelque sorte faire le deuil de ce que vous étiez pour vous laisser éclore tel que vous êtes !

Conclusion sur le métier de psychopraticien :

Vous l’aurez compris l’univers de la psychologie, au sens large du terme, est aussi infini que l’être humain lui-même. Les raisons pour lesquelles vous pouvez consulter un psychopraticien (psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, hypnotiseur...) sont nombreuses et n’ont pas besoin de justification. Burn-out, divorce, deuil, déprime, dépression, phobie, angoisse, perte de confiance en soi sont les maux les plus souvent croisés, mais sont loin d’être les seuls abordables par les psychopraticiens. Et comme désirer aller mieux est tout aussi légitime, ce sont ces mêmes psychopraticiens qui vous accompagneront dans votre développement personnel. L’apprentissage de soi, entre difficultés surmontées et découvertes, est un chemin parfois ardu, certes, mais ô combien merveilleux !

Revenir à la liste des articles